Bienvenue dans l'espace COCI'Producteurs

0

BioEspuña : mon panier de campagne avec la famille MARIN

By 2 décembre 2017

Cocipro a le plaisir de vous présenter dans sa rubrique COCI’Producteurs la coopérative BioEspuña. Puisqu’elle vous propose chaque semaine des fruits de saisons issus d’agriculture biologique (huile d’olive, vinaigre de fruits, grenades, amandes, citrons, clémentines, etc..). En outre, cette coopérative familiale, forte de ses valeurs vertes a tout mis en œuvre pour faire de leur projet une réalité. Retour vers le passé…

 

Un homme engagé, une initiative individuelle

 

Après un constat concernant la déforestation de l’oasis  lors des guerres de l’empire espagnol, il prit en main son havre de paix. Afin de tisser des liens entre les consommateurs et l’agriculture biologique qui respecte les équilibres naturels. Mais aussi, contribuer à la conservation de la biodiversité. Et enfin, favoriser le maintien de paysans dans les campagnes, il créa BioEspuña la coopérative familiale. Alberto Marin, un paysan engagé, un homme qui a étudié en tant qu’Ingénieur forestier afin de pouvoir travailler dans ce domaine. En d’autres termes, un prescripteur de belles valeurs.

Alberto MARIN est natif des alentours de la Montagne d’ Espuña. Il décida de faire de son territoire son travail, son engagement. Son frère, fût le premier producteur bio sur le territoire et cela depuis 28 ans ! Il lui a permit de grandir dans ses valeurs naturelles et de respect de nos terres. Par ailleurs, son encouragement a permit à Alberto de mettre en place la coopérative. A l’origine, celui-ci s’occupé de la coordination des récoltes mais aussi du conditionnement. Son frère et son cousin s’occupe actuellement des cultures pendant qu’Alberto s’occupe de la coopérative en France et en Espagne et son père lui s’occupe des citronniers.

 

Une conscience mise à l’épreuve

 

Après ce constat concernant la biodiversité du territoire mis en danger, Alberto réfléchit de manière permanente au développement soutenable sur son territoire. En effet, à la fin du XIXeme siècle un programme de reforestation a été conduit par Ricardo Codorniu et une main d’œuvre locale. Ce programme fait suite à des problématiques dramatiques, je cite :

« Lorsqu’il pleuvait, l’eau n’était pas retenue et par conséquent ne coulait pas dans les nappes phréatiques […] ce qui causa de fort écoulements détruisant le sol fertile et provoquant de graves inondations dans d’autres secteurs de la région.  L’homme a fait du mal sur nos terres, alors  pourquoi ne pas inverser la tendance de destruction de la planète avec des actions concrètes et réfléchis, même s’il est regrettable qu’on réagisse seulement lorsque les problèmes touchent les citoyens, la terre est notre, la terre est berceau des générations futures. A condition, de la respecter.  »

Suite à ces épisodes, la Montagne Espuña est dés lors devenu

« un parc naturel très important dans la région, l’écosystème évolue et apporte de plus en plus de bénéfices à l’environnement et devient un refuge d’une biodiversité  immense »

A ces effets, la montagne Espuña se revête de sa plus belle robe ce qui apporte de manière progressive et contrôlée, du tourisme, tremplin à l’ouverture d’emploi sur le territoire.

 

La coopérative Bio Espuña c’est quoi ?

 

Son nom est issu de Biologique (Bio) et Espuña, pour la montagne Espuña. Un véritable refuge de la biodiversité. Le projet est de regrouper plusieurs agriculteurs biologiques. De proposer tout au long de l’année des produits de saison de qualités. Sans produits chimiques. Sans pesticides et apporter fertilité au territoire. Sachez par la même occasion qu’il n’est pas facile, surtout jeune comme Alberto de s’installer pour pouvoir vendre des fruits , des produits d’épicerie et vivre de cette activité, triste viabilité économique. Mais à plusieurs on est plus forts.

En effet, chaque paysans qui comprend et qui aime son territoire est :

« Un noyau de la résistance amenant à des changements positifs dans son environnement. »

Par ailleurs, Alberto comprit, tout comme nous les consommateurs verts ; Que si les paysans étaient tous associés dans des valeurs vertes, les bénéfices à court et long terme se feraient ressentir. Le projet familial pourra aboutir et devenir réalité. De plus, les COCI’Consommateurs mangent des produits sains ! Alors, développons une consommation responsable aux coté de BioEspuña, projet devenu réalité !

 

Aujourd’hui, BioEspuña, une synergie entre paysans, consommateurs, et territoires

 

 

Ils sont plusieurs paysans espagnols des régions de Murcie et de Valence à valoriser le plus possible leurs produits en circuits courts. BioEspuña une coopérative dite familiale regroupant plusieurs fermes associé. Elle permet de proposer des produits issus de l’agriculture 100% biologique dans un grand réseaux de consommateur du Grand Sud de la France. Alberto Marín, fils de la famille Marín est le représentant et le gérant en France. Les informations ci-dessous sont issues du site internet https://www.bioespuna.eu et synthétises, sans artifices qui est-elle :

  • Une filière biologique et paysanne  qui permet de proposer des fruits et produits transformés sains, écologiques, respectueux de la nature et des humains.
  • Un outil coopératif  pour des petits paysans qui peuvent mutualiser la vente, la logistique et autres, et qui permet de constituer un réseau solide de producteurs.
  • Une filière équitable  qui permet à ces paysans qui respectent le vivant dans sa globalité de se rémunérer correctement.
  • Un vecteur de développement local en France puisque BioEspuña favorise l’organisation collective des consommateurs et la réappropriation par tout un chacun des questions agricoles et alimentaires.
  • Un fabuleux « prétexte » pour créer des synergies et des partenariats entre paysans espagnols et paysans français, en vue de mettre en place des solidarités paysannes de part et d’autre des Pyrénées : les réalités agricoles et rurales sont les mêmes malgré des contextes géographiques différents. C’est pourquoi BioEspuña mutualise volontiers l’outil créé avec des producteurs qui partagent la même éthique.

 

Des valeurs et du respect de nos terres, des consommateurs engagés et écoutés !

 

BioEspuña réfléchit tous les jours aux axes d’améliorations. Et d’autre part, à la satisfaction des consommateurs verts via des questionnaires. Chez Bio Espuña, les consommateurs ont leurs poids. Dès lors, voici quelques réponses concernant les points ressortis lors du questionnaire émis cet été.

Concernant le recyclage de leurs cartons : Bio Espuña essaye d’offrir une nouvelle vie aux cartons précédemment utilisés en les donnants aux paysans locaux français qui les récupèrent pour leurs fruits, légumes et autres, mais aussi aux groupes de consommateurs qui en ont besoin pour organiser leurs distributions régulières. A savoir, les normes européennes empêchent de réutiliser les cartons pour leurs propres fruits !

Et les bidons d’huile d’olive : tout récipient doit être nettoyée où neuve avant le conditionnement d’exportation. Ce sont des normes européennes et espagnoles. C’est pourquoi ils utilisent les cartons et les bidons qui sont nettoyés et propre pour l’utilisation.

Sur les fruits : la coopérative met tout en œuvre pour satisfaire vos porte-monnaie. Limité par la production de certain arbuste, notamment dû à un climat de moins en moins favorable, les avocatiers par exemple, produisent 4 fois moins par rapport à certains fruits, notamment les agrumes, ce qui amène à une légère augmentation du prix de vente après discussion  avec les producteurs. Pour répondre au manque de certains fruits , la coopérative intègre de nouveaux paysans bio. Ils sont suivis depuis le début de leur reconversion par la famille Marín.

L’autonomie en engrais : La famille Marin utilise du fumier présent dans l’exploitation de le leur voisin. En outre, ils ont essayés d’installer un jeune éleveur de moutons dans leur ferme. Néanmoins, ce projet n’a pu aboutir en raison des difficultés économiques que cela implique. Les terrains d’amandiers sont pâturées par les troupeaux de son cousin ou des voisins. Or, ils souhaitent dans le long terme, intégrer un troupeau. Pour le moment, le manque de temps fait frein dans ce projet. Avant sa, le père Marin avait mit en place de système d’autonomie en engrais. Il s’occupe aujourd’hui de l’entretien de ses citronniers. Une vraie coopérative familiale !

Bien d’autres améliorations, petit suspense… découvrez leur site internet, riche et complet qui décrit bien les motivations et valeurs de cette coopérative : https://www.bioespuna.eu

Pour conclure, la filière Bio Espuña permet aux paysans je cite :

« D’avoir une autonomie financière qui leur permet de se consacrer à d’autres projets dont les bénéfices de l’environnement sont évidents. Elle leur confère un plus grand sentiment de reconnaissance de leur travail et un meilleur confort de vie »

 

La visite de la coopérative 

 

A priori, vous pourrez d’ici peu visiter la ferme de BioEspuña. Avec ses vergers d’orangers, une rivière et une belle maison de campagne. Ils réinvestissent 50% des bénéfices dans les projets paysans et agricoles ; cette année ils attendent un fond européen pour réhabiliter la bâtisse. Et à moyen terme vous accueillir pour une visite de la belle ferme  et pourquoi pas les fermes des paysans tels que, La Coopérative La Vall de la Casella, Carlos Almarcha, Emilio Pina, La ferme Casa Pareja, et bien d’autres !

Bien sur, n’oublions pas Nicolas et Julie. Ils travaillent chaque jour au bon déroulement des commandes, de la communication et des livraisons au quotidien sur place.

 

COCIPRO & Bio Espuña

 

COCIPRO a le plaisir, de vous proposer chaque vendredis et samedis après commande effectuée avant mercredi 16h, les produits de la coopérative BioEspuña qui répondent aux valeurs engagées par Cocipro. Vous pouvez cliquez sur les produits. Mais aussi choisir encore plus de produits de cette coopérative en effectuant votre panier des producteurs sur cocipro.fr. A vos paniers !

 

 

 

 

 

 

About AuthorSabZ

Post a Comment